Accueil > Ports & Escales >

Pont-l’Abbé

Pont L’Abbé, cité prospère en fond d’estuaire

A l’orée du pays bigouden, Pont l’Abbé, port de commerce important au XVIIIe et au XIXe siècle, regorge de multiples petites boutiques, de galeries d’art, de brocantes et de témoignages d’une tumultueuse histoire.

Atterrir

L’accès est préférable à la fin du flot après l’île Garot, car les fonds assèchent. Le chenal est balisé par des perches.
Attention, le mouillage est interdit dans la rivière et la vitesse est limitée à 3 noeuds.

Places visiteurs à quai : 76 - 78 - 42 - 44 - 34


Afficher Pont L’Abbé - Attérir sur une carte plus grande

Services


Afficher Pont l’Abbé - Services sur une carte plus grande

Carburant
Station service Total : direction Quimper, 500 m

Restaurants
Le centre-ville de Pont-L’Abbé offre un vaste choix de crêperies, de restaurants et de pizzerias.

A voir, à faire

Richesses culturelles et patrimoniales

Musée bigouden

A quoi ressemblait la vie des Bigoudens des siècles passés ? Comment se sont-ils adaptés à un mode de vie moderne ? Quel héritage ont-ils préservé ? Au cœur du château édifié par les Barons du pont au XIIIe siècle, le musée bigouden propose un voyage haut en couleurs au fil de ses collections de coiffes délicates, de costumes soigneusement brodés, de mobilier ciselé. Vaisselier à horloge, lit clos, musette du sonneur en toile de chanvre, jeu de galoche, biniou de 1870, qui serait antérieur à celui du Musée des arts et traditions populaires de Paris et à celui du Musée départemental breton de Quimper…. A chaque génération, les nouvelles aspirations des femmes et des hommes se lisent au fil des vêtements, des intérieurs et des objets quotidiens. Un parcours pour comprendre la société traditionnelle du pays bigouden, et d’ailleurs.

La coiffe bigoudène devenue symbole de la Bretagne

Les plus vieilles coiffes encore conservées datent de 1880. Aux origines, formées d’un simple carré de toile blanche très fine, les coiffes ont pris de la hauteur à la fin du XIXe siècle, jusqu’à atteindre 36 centimètres vers 1960. La couleur jaune ou ocre des coiffes de deuil était autrefois obtenue par une teinture à base d’algue.

Église Notre Dame des Carmes

Ancienne chapelle du couvent des Carmes fondée en 1383 par le baron Hervé IV Du Pont et son épouse Péronnelle de Rochefort, l’église Notre Dame des Carmes est aujourd’hui reconnue pour sa remarquable rosace du XVe siècle. Modèle de celle de la cathédrale de Saint-Pol-de-Léon, elle est l’une des plus importantes du Finistère. Au centre, on aperçoit huit des douze petits prophètes d’Israël, Joël, Amos, Abdias, Michée, Nahoum, Habaduc, Sophonie, Malachie, entourant les armes de Pont-L’Abbé. L’église est ouverte toute l’année.

Depuis 1936, la Maison Le Minor

En 1948, le premier foulard Le Minor est mis sur le marché. Il s’agit du modèle Penmarc’h dessiné par Pierre Toulhoat. Le succès est tel que les foulards ne cessent, depuis, de se succéder. André Bouler, Louis Bouligand, René-Yves Creston, Jean Fournier, Pierre Péron… esquissent les motifs. En 1957, s’inspirant des vêtements des goémoniers du XIXe siècle, Le Minor adapte le tissu à une nouvelle mode, celle du kabig. Aujourd’hui encore, pour son linge de table brodé ou imprimé, ses tapisseries brodées à la main, ses bannières…, la Maison Le Minor sollicite des artistes qui puisent leur inspiration en Bretagne.

La fête des brodeuses

Luxuriance des broderies, originalité des coiffes… Depuis 1954, la fête des brodeuses perpétue la tradition d’une fête familiale. Plus de 30 000 spectateurs chaque année s’émerveillent de la richesse de la culture bretonne. Bagadoù et cercles celtiques vivifient les rues, animent les scènes et rendent, en un gigantesque final, un hommage vibrant, le triomphe des sonneurs, à la Reine des Brodeuses accompagnée de ses demoiselles d’honneur. Du 8 au 11 juillet 2010
www.fetedesbrodeuses.com

Richesses naturelles

Au fil de la rivière de Pont-L’Abbé

Ce circuit d’interprétation en neuf étapes, mis en place en 2008, parcourt le chemin de halage bordé de bois de pins. Depuis 2006, la sinueuse rivière de Pont-L’Abbé est reconnue d’intérêt européen au titre de sa richesse ornithologique remarquable : aigrette garzette au plumage blanc, héron cendré et spatule blanche de la famille des échassiers, courlis cendré au long bec arqué, vanneau huppé au bec court … La faune ailée est reine de l’estuaire. A marée haute, les spatules se posent sur les branches des arbres de l’île aux Rats. Dans une petite anse, un menhir se dresse hors de l’eau ; il s’agit du célèbre menhir mouillé de Penglaouic.

Les balades de Rémi

En juillet et en août, Rémi, guide nature du Centre Rosquerno, propose des randonnées à pied ou à vélo : « L’estuaire, milieu naturel – ornithologie + faune et flore », « C’est la grande marée » et « Rando à pied ». Réservation à l’office de tourisme

Centre Rosquerno
Centre d’initiation à la nature et au patrimoine
02 98 66 15 00

Liens utiles

Ouverture du bureau du port (en mairie) du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 13h30 à 17h permanence le samedi matin Joignable au 02 98 66 09 07
capacité de mouillage : 110 places visiteurs : 4 côté Saint Laurent.
services : eau, électricité : jeton (15 min) à retirer au bureau

Ville de Pont L’Abbé

AURPPA – Association des Usagers du Port de Pont-l’Abbé

PDF - 718.8 ko
Guide AURPPA - Rivière de Pont L’Abbé

Office de tourisme

  • Hôtel de Ville (Pont L'Abbé)
  • Pont L'Abbé
  • Mouillages (Pont L'Abbé)
  • Mouillage (Pont L'Abbé)
  • Hôtel de Ville (Pont L'Abbé)
  • Hôtel de Ville (Pont L'Abbé)
  • Le Menhir de Penglaouic (Pont L'Abbé)
  • Le chemin de Halage (Pont L'Abbé)
  • Le Château (Pont L'Abbé)
  • Rosace (Pont L'Abbé)
  • Rivière de Pont L'Abbé
  • Rivière de Pont L'Abbé
  • Façade centre ville (Pont L'Abbé)

Page MAJ lundi 20 février 2017

Carte des webcams

Carte des webcams en Finistère

Contact

Finistère 360°

4 rue du 19 mars 1962
CS 92005
29018 Quimper