Accueil > Ports & Escales >

Moëlan-sur-Mer - Merrien

Merrien, « ce choc de beauté qui révèle l’âme »

A l’abri des fureurs océanes, le port de Merrien est cette échancrure habitée de bois, de landes et d’huîtres. Ce lieu caché, secret, a enchanté l’écrivain Jean Merrien (1905-1972) au point qu’il l’a choisi comme pseudonyme. « Merrien… cet humble vocable m’a bouleversé, il comporte pour moi ce choc de beauté qui révèle l’âme. »

Atterrir

Le port de Merrien est situé à 1,1 mille de Brigneau. Attention à bien respecter le chenal (en coude) pour rejoindre cet abri sûr.
Quelques bouées pour les visiteurs.


Afficher Moëlan - Merrien - Atterrir sur une carte plus grande

Services


Afficher Moëlan - Merrien - Services sur une carte plus grande

A voir, à faire

Richesses culturelles et patrimoniales

Un escalier pour toit

Ce corps de garde du XVIIe siècle surmonté d’un toit en escalier de granite est souvent appelé à tort maison des douaniers car cette fonction n’existait tout simplement pas à l’époque de son édification. Ce poste d’observation était habité par des milices locales composées de paysans requis pour sept ans et non rémunérés. Le fortin est situé à environ 3km du port de Merrien.

La ria de Merrien

« « C’est un trou de verdure » bercé par une mer insomnieuse, aurait pu écrire Rimbaud, si l’adolescent fugueur avait traîné ses guêtres et ses « souliers blessés » sur le sentier côtier de Merrien à Doëlan, lors d’une escapade océanique, suggère le poète Alain Le Beuze, né à Quimperlé, fin connaisseur de ces parages. Gauguin, en quêteur d’absolu lui aurait alors emboîté le pas une poignée d’année plus tard. » Parcourir la région de l’Aven-Bélon, c’est en effet ne cesser de poser ses pas et son regard dans les empreintes laissées par les artistes de l’école de Pont-Aven. Ces terres apaisées suscitent la création.

Richesses naturelles

Le mollusque le plus apprécié au monde

Les huîtres de Merrien sont réputées particulièrement grasses et salées. C’est en 1863 que la concession d’un parc à huîtres dans la rivière de Merrien est obtenue « sur une longueur de 50 mètres au couchant de la rivière ». Les huîtres se dégustent accompagnées d’un bon vin blanc.

Randonnée : boucle de la côte sauvage

Au départ du four avant le port de Merrien, place An Dachenn, cette balade permet d’apprécier en chemin le port de Merrien, les parcs à huîtres, le moulin L’Abbé, le lavoir et la fontaine de Kerampellan, Portec et Porz Bali. 9km – 2h15

Liens utiles

Mairie de Moëlan-sur-Mer
2, rue des Moulins
29350 Moëlan-sur-Mer
02 98 39 60 10 ; www.moelan-sur-mer.fr
Office de tourisme Aven-Bélon
20, place de l’Eglise
29350 Moëlan-sur-Mer
  • Depart du sentier cotier JPG
  • Entree de la ria de Merrien JPG
  • La ria de Merrien 1 JPG
  • La zone de mouillage JPG
  • Le port de Merrien JPG
  • Sur le sentier cotier 2 JPG
  • Sur le sentier cotier JPG

Page MAJ lundi 20 février 2017