Accueil > Activités nautiques > Sport >

Le Finistère terre d’accueil de la pirogue hawaienne

La Première Traversée de la Manche en Pirogue V6

Entraînements et baptême en Pays Bigouden

JPEG - 87.6 ko

C’est à Sainte-Marine que l’équipe organisation a décidé d’organiser les nombreux entraînements nécessaires à la réussite de ce défi.

Afin de préparer cette traversée ils ont fait appel au Team Marara Vaa’a, désormais installé sur le site du centre nautique de Sainte-Marine pour accorder les rameurs entre eux, le principal ennemi de la performance en pirogue V6 étant un manque de synchronisation entre les rameurs. Divers exercices étaient donc au menu pour parfaire cet esprit d’équipe.

Le premier a consisté pour chaque membre de l’équipage (moins le barreur) à mettre un masque sur ses yeux. Le but de la manoeuvre était de faire découvrir et comprendre les difficultés rencontrées par Fabien, quasiment aveugle. Ensuite, diverses combinaisons de rameurs ont été étudiées, chaque place ayant ses caractéristiques. La principale difficulté à contourner : le fait que Fabien puisse anticiper les projections d’eau et les mouvements de houle en étant à la première place ce qui le fatigue extrêmement vite. Mais cette position offre l’avantage de le mettre en place du donneur de rythme, suivi par les autres rameurs. Chaque choix est donc stratégique dans la recherche de la performance.

Des parrains bien connus : Anne et Jean Le Cam.

JPEG - 176.2 ko

"Puaraitu" c’est le nom de la pirogue que les parrains Anne et Jean Le Cam ont dévoilé lors du baptême du 29 mars organisé dans le Parc de Kerobistin.
Elle porte bien son nom, validé par les anciens, en Polynésie. Le nom de la pirogue, et ce baptême est d’une importance capitale dans la tradition : la chance autant que l’endurance des rameurs doit porter ce bateau à travers les flots pour relier l’Angleterre à la France.

Le Défi

Réaliser la première traversée de la Manche en pirogue V6, c’est le défi que se sont lancés Sébastien Le Meaux, Amaury Dormet et leurs coéquipiers. Ce défi doit avant tout permettre de montrer que les sportifs handisport sont des sportifs à part entière car Sébastien Le Meaux est mal-voyant et Fabien Blanchet est non-voyant. « On des sportifs comme les autres, explique Sébastien Le Meaux, on veut vivre nos passions et nos rêves en montrant aux gens qu’ils n’y a pas de différence avec les valides. » Et il en sait quelques choses Séb Le Meaux car il affiche un palmarès long comme le bras en judo handisport, multiple champion de France et médaillé mondial et double médaillé paralympique à Sydney et Athènes.
On veut partager ce défi, on travaille d’ailleurs avec les écoles pour sensibiliser les enfants au handicap, leur faire découvrir en les mettant en situation pour prendre conscience des choses. En juin on va emmener des enfants en pirogue en leur bandant les yeux notamment, en novembre dernier on a aussi sensibilisé les enfants durant la semaine du handicap en leur bandant les yeux durant un repas. »

Source http://www.canoe-kayak-mag.fr/

Page MAJ jeudi 25 août 2016

Carte des webcams

Carte des webcams en Finistère

Contact

Finistère 360°

4 rue du 19 mars 1962
29000 Quimper