Accueil > Ports & Escales >

Ile de Molène

La culture de la pêche à Moalenez

Dès l’aube, au cœur du village, face à la plage, ça godille sec dans le port de Molène. Entre récifs et hauts fonds, Molène, la plus grande île de l’archipel, l’île en forme de mamelon, a toujours vécu de la pêche et de la récolte du goémon.

Atterrir

L’abri le plus sûr de l’archipel. Accessible de jour comme de nuit, il est plus exposé au vent de nord. Attention aux très forts courants dans les chenaux d’accès. Quelques bouées sont mises à la disposition des plaisanciers.

Renseignements :
Mairie – 02 98 07 39 05
Gare maritime - 02 98 07 39 47


Afficher Ile de Molène - Atterrir sur une carte plus grande

Services


Afficher Ile de Molène - Services sur une carte plus grande

A voir, à faire

Richesses culturelles et patrimoniales

Le naufrage du Drummond Castle
Le paquebot de croisière de la compagnie Castle Line de Glasgow, le Drummond Castle, doit rallier Londres dans la journée du 17 juin 1896. La veille, à son bord, la fête marquant le retour au pays bat son plein. Le brouillard est dense. Le bateau fait route vers Molène et heurte, peu avant 23 heures, un récif à l’entrée du Fromveur, dans le secteur périlleux des Pierres Vertes. En quatre minutes, le Drummond Castle coule à pic. Sur les 141 passagers et 103 hommes d’équipage, seuls trois hommes survivront à cette terrible catastrophe. Rivalisant de zèle et de dévouement, Molénais et Ouessantins ont été hautement célébrés pour les soins et les sépultures apportés aux naufragés. La reine Victoria et les autorités anglaises offrirent ainsi à Molène un impluvium surnommé depuis la citerne des Anglais, une horloge et un ciboire en or.

Musée du Drummond Castle 06 86 46 12 27 (gardien du musée) Cimetière des Anglais

Vivre à Molène il y a 4000 ans
Depuis 2001, le site de Beg ar Loued, au sud-ouest de l’île, est chaque printemps fouillé, ausculté, démonté par une équipe d’archéologues. Vers la fin du troisième millénaire avant notre ère, la mer se trouve 2,5 mètres plus bas que le niveau actuel, c’est à cette période-ci qu’est construite la maison en pierres sèches de Beg ar Loued. Vers 1400 avant notre ère, une dune recouvre le site abandonné par ses occupants. D’après l’étude des vestiges organiques, il semblerait que les hommes cultivaient l’orge, le blé, des pois et des fèves et consommaient des noisettes. Ils élevaient le mouton, le bœuf et le cochon et chassaient le phoque gris et les oiseaux marins et migrateurs. Auprès du site, un panneau fort instructif vulgarise les données collectées par les archéologues.

Richesses naturelles

Une colonie de phoques gris
Dans l’archipel de Molène, la colonie de phoques gris la plus méridionale de l’océan Atlantique évolue au sein d’un écosystème privilégié. « En Bretagne, le suivi des phoques a débuté dans les années soixante-dix, par des naturalistes de la Société pour l’étude et la protection de la nature en Bretagne (SEPNB) et des universitaires » rappelle Sami Hassani, le responsable du département mammifères marins d’Océanopolis. Un premier centre de soins pour jeunes phoques échoués voit le jour, en 1979, à l’Université de Bretagne occidentale. Dix ans plus tard, Océanopolis prend le relais. Un Laboratoire d’études des mammifères marins doté de locaux spécifiques de recherche et de soins aux animaux échoués est associé dès l’origine au parc de découverte des océans. En France, seuls deux centres de soins existent. Professionnels du Parc marin d’Iroise et biologistes d’Océanopolis veillent sur la colonie.
http://www.parc-marin-iroise.fr/ / www.oceanopolis.com

L’ormeau de Molène
Le label « Ormeau de Molène » valorise une activité de pêche respectueuse, responsable, et garantit la fraîcheur du produit. Depuis son obtention, les ormeaux sauvages de Molène sont dotés d’une étiquette indiquant le lieu de pêche. Il s’agit du premier label de produit pêché dans le Parc naturel marin d’Iroise mis en place par le Parc en partenariat avec Normapêche, Bretagne qualité mer, le comité local des pêches maritimes du Nord Finistère et la criée de Brest. Le mollusque à la chair convoitée se débusque en plongée, à une dizaine de mètres de profondeur, dans les champs de laminaires de l’archipel.

La marche Trielen-Molène
Jusqu’à la Seconde guerre mondiale, les îliens de Trielen venaient à Molène aussi bien faire leurs courses qu’accomplir leurs devoirs religieux. En souvenir de cette vie âpre, de ce chemin semé de trous d’eau et de roches éparses, l’Amicale molénaise organise chaque année depuis 1979, vers la fin août, début septembre, la traditionnelle marche reliant l’îlot à Molène. Certaines conditions sont requises. Le temps doit être au beau fixe, la marée de coefficient supérieur à 107 et le promeneur capable de progresser d’un bon pas plus d’une heure dans l’eau de mer, d’affronter le courant, tout en évitant les glissades sur le goémon. Il est impensable de s’arrêter pour souffler, car la marée, elle, n’attend pas ! L’Amicale molénaise - 02 98 07 38 60

Animations

Randonnées nature
Maison de l’environnement insulaire / Bretagne Vivante SEPNB
De mai à septembre - 02 98 07 38 92

Spectacles arts de la rue
Dans le cadre d’une convention avec la commune de Molène, le Fourneau, Centre national des arts de la rue, organise au moins deux résidences par an, chacune suivie d’une présentation au public, la fameuse sortie de fabrique. www.lefourneau.com/molene

Liens utiles

Mairie de l’île Molène
02 98 07 39 05
Point I - débarcadère
Du 15 juin au 15 septembre
02 98 07 37 35
  • Ile de Molène
  • Est de l île Molène JPG
  • L Enez Eussa JPG
  • La côte ouest JPG
  • Le bourg de Molène JPG
  • Le nord de l île Molène JPG
  • Le port 2 JPG
  • Le port 3 JPG
  • Le sentier jpg
  • Ledenez Vraz JPG
  • Maison à Molène JPG
  • Molène sud jpg

Page MAJ dimanche 19 février 2017

Carte des webcams

Carte des webcams en Finistère

Contact

Finistère 360°

4 rue du 19 mars 1962
29000 Quimper